Comment prévenir le coup de chaleur chez le lapin ?

Les lapins sont des animaux très sensibles à la chaleur : ils sont confortables lorsque la température se situe autour de 19-20 °C, mais commencent à mal supporter quand elle dépasse 28 °C.

Dans la nature, les lapins de garenne passent une partie de leur temps dans des terriers souterrains, où la température est relativement fraîche, ce qui n’est pas le cas de nos compagnons domestiques, qui vivent à l’intérieur, ou dans des clapiers parfois exposés à la chaleur extérieure.

Comment prévenir le coup de chaleur chez le lapin à l’approche de l’été ?

La thermorégulation du lapin

Le lapin est dépourvu de glandes sudoripares, à l’exception de quelques-unes situées au niveau des lèvres, et ne peut donc faire baisser sa température corporelle par la transpiration. Les échanges thermiques entre le corps du lapin et l’extérieur s’effectuent de différentes façons :

• L’hyperventilation (ou halètement) qui permet d’humidifier l’air dans les poumons et de faire descendre la température centrale ; toutefois, ce phénomène est moins efficace que chez le chien, d’autant que le lapin cesse de haleter lorsqu’il se déshydrate.

• La vasodilatation au niveau des oreilles : les pavillons auriculaires des lapins sont en général assez grands, et le réseau de vaisseaux sanguins et d’anastomoses artério-veineuses bien développé (= communications entre artères et veines permettant de court-circuiter les capillaires). En gardant les oreilles bien étendues, et en les balançant lentement d’avant en arrière, le lapin peut refroidir son sang par convection et radiation, ce qui lui permet de faire un peu baisser la température corporelle.

Toutefois, lorsque la température excède 39 °C, ces mécanismes ne fonctionnent plus, et l’animal commence à souffrir d’hyperthermie. Les jeunes, les femelles gestantes et les individus malades sont beaucoup plus sensibles.

Les signes du coup de chaleur

Au tout début, lorsque la température corporelle du lapin augmente, celui-ci se met à respirer plus rapidement (halètement) et le rythme cardiaque augmente. Il est souvent possible d’observer des petites gouttelettes d’eau sur le pourtour des narines et sur le philtrum naso-labial, formées par condensation.

Petit à petit, le lapin présente des signes de torpeur, d’apathie ; il reste allongé de tout son long sur le sol, si possible à un endroit frais, et ses oreilles sont très chaudes. Les muqueuses deviennent cyanosées (bleutées), et l’animal ne répond quasiment plus aux stimuli extérieurs.

La situation devient alors critique, et le lapin doit être amené de toute urgence chez le vétérinaire.

La prise en charge

En attendant de se rendre à la clinique, il est primordial de placer l’animal au calme, dans un endroit frais et bien aéré. On peut aider l’animal à réguler sa température en humidifiant les pavillons auriculaires avec de l’eau tiède (pas glacée !). De même, il est possible de placer une bouteille contenant de l’eau glacée et enveloppée dans un linge contre le corps du lapin. Il faut toutefois veiller à ne pas faire descendre trop rapidement la température corporelle, afin de ne pas provoquer une hypothermie, ou une arythmie/un arrêt cardiaque.

Le vétérinaire luttera aussi contre la déshydratation et le choc en plaçant l’animal sous perfusion. Un suivi de plusieurs jours après le coup de chaleur sera indispensable.

La prévention : à faire / à ne pas faire

Rafraîchir l’environnement du lapin lors des journées chaudes :

Comme pour nous, il est recommandé d’aérer tôt le matin (avant 8 heures), puis de fermer ensuite fenêtres et volets le reste de la journée pour empêcher la chaleur de pénétrer dans l’habitation ou le lieu où se trouve le lapin. La cage du lapin sera placée dans la pièce la plus fraîche de la maison, éventuellement dans un garage ou un sous-sol. L’animal appréciera de pouvoir s’allonger sur un sol bien frais : pierre, ciment, carrelage ; il est même possible de disposer un carreau de carrelage préalablement passé au réfrigérateur au fond de la cage ou du clapier…

Pour les lapins à poils longs (angora par exemple), une petite tonte sera effectuée avant la saison chaude (vers mai, et jusque septembre).

Un linge humide placé sur la cage du lapin peut aussi aider : l’évaporation fait baisser un peu la température. Des bouteilles d’eau glacée peuvent également être placées près de la cage pour rafraîchir l’atmosphère ambiante.

En cas de transport impératif, il sera nécessaire de rafraîchir le lapin avec une serviette humide pendant le transport, et de veiller à son hydratation (donner à boire régulièrement, si besoin avec une pipette ou une seringue). La cage de transport pourra être rafraîchie avec une bouteille d’eau glacée emballée dans une serviette, et on pourra prévoir un brumisateur.

La boisson / la nourriture :

Il est essentiel de veiller à la bonne hydratation du lapin – pour éviter un arrêt du transit – en lui laissant à disposition un biberon (dont on renouvellera très régulièrement le contenu), mais aussi une gamelle d’eau fraîche (certains lapins-béliers aiment à y tremper leurs oreilles en cas de canicule !). Des légumes et fruits riches en eau (concombre, melon…, avec modération cependant) contribuent à améliorer l’hydratation.

Certaines plantes peuvent aussi soulager le métabolisme : mélisse citronnée, feuilles de fraisiers, oseille commune, grand plantain, etc…

À éviter :

• Les bains, que les lapins apprécient peu en général ; le choc thermique brutal, ou le stress, peuvent contribuer à une augmentation de la température.

• Les courants d’air, ou l’exposition directe à un ventilateur

• L’exercice

Conclusion : Le lapin est particulièrement fragile et sensible aux fortes chaleurs. Tout signe d’hyperthermie, d’abattement, d’hyperventilation alors que la température ambiante est élevée doit vous faire réagir. En cas d’apathie sévère, ou de syncope, la consultation vétérinaire en toute urgence est indispensable pour ne pas perdre le lapin !

Rédigé par : Isabelle Mennecier – Docteur Vétérinaire

16/07/2018

Clinique de Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

4bis avenue Lasbordes, 64420 Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 59 04 60 31

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous

Clinique de Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

1030 rue du Gleysia, 64530 Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 62 31 55 34

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous