Pourquoi pas un serpent ? (1)

Pour tous ceux qui sont tentés par une aventure originale, qui admirent depuis longtemps les serpents, et pensent bientôt franchir le pas, ou encore pour tous les curieux, voici quelques informations sur les serpents en tant qu’animaux de compagnie.

Avant d’aborder plus particulièrement une espèce de serpent (à savoir le serpent des blés, qui est une espèce relativement facile à gérer pour un néophyte), voyons en tout premier lieu les questions à se poser et les critères à prendre en compte avant de décider d’acquérir un serpent.

À vrai dire, qu’il s’agisse d’un mammifère, d’un oiseau, d’un poisson ou d’un reptile, on n’adopte pas un animal à la légère, sur un coup de tête ; c’est un geste qui engage, parfois sur de longues années, et il convient d’étudier les caractéristiques de l’animal convoité, son mode de vie, les contraintes attachées à sa possession, avant de l’accueillir chez soi. Moyennant quoi cette aventure pourra être source de satisfaction pour le détenteur, sans que ce soit au détriment de l’adopté.

Concernant la terrariophilie, quelles sont les questions à vous poser pour savoir si vous êtes prêt à adopter un serpent ?

Aurai-je le temps ?

Un serpent n’exige pas beaucoup de temps. Ses besoins de base sont relativement restreints : une souris par semaine pendant sa période de croissance, et une tous les 15 jours une fois adulte (pour le serpent des blés ici) ; côté boisson, l’eau doit a minima être changée tous les deux jours.

Les excréments doivent aussi être retirés très régulièrement, afin de conserver un terrarium propre.

Par ailleurs, les serpents n’apprécient pas particulièrement les manipulations, ils les tolèrent tout au plus. Donc pas besoin de les prendre et de les câliner de longues heures chaque jour…

La terrariophilie est avant tout pour des passionnés d’observation !

Est-ce dans mon budget ?

L’investissement de départ est important : acquisition du terrarium, du tapis chauffant et du thermostat de contrôle, du substrat et de l’aménagement ; les détails seront abordés dans une prochaine fiche, mais cela se chiffre à plusieurs centaines d’euros !

Par la suite, l’entretien est relativement peu onéreux : une souris de temps en temps, et du substrat pour le fond du terrarium à renouveler chaque trimestre.

Ai-je la place ?

La taille du terrarium dépend de la taille du serpent. Pour un adulte qui mesure 1 m, il faut compter un minimum de 1 à 1,20 m de long pour que le serpent puisse s’y étendre complètement. Il est donc indispensable d’avoir assez de place pour installer le terrarium.

Ai-je une solution pour quand je m’absente ?

Autant il est relativement facile de recruter un ami ou un voisin pour venir nourrir le chat, le lapin, ou promener le chien, autant il est plus compliqué de trouver une personne de confiance qui n’est pas « ophiophobe » (c’est-à-dire qui n’a pas peur des serpents) pour venir changer l’eau et retirer les déjections tous les deux jours maximum. Certaines animaleries proposent un gardiennage, mais les frais peuvent vite grimper selon la durée de votre absence. Il est donc important de réfléchir en amont à une solution pour votre animal…

Suis-je suffisamment bien informé pour m’occuper d’un serpent ?

Il ne suffit pas d’être intéressé ou tenté par l’originalité ; les serpents réclament des soins bien spécifiques et des connaissances qu’il vous faudra acquérir en parcourant des livres, des sites internet et des forums. Sans être forcément un expert, vous devez connaître les bases afin de ne pas commettre d’impair et ainsi compromettre la santé de votre animal.

Est-ce pour les enfants ?

Les serpents sont des animaux que l’on observe, mais que l’on n’apprivoise pas ; on ne peut rien leur apprendre, il n’est pas possible de se lier affectivement avec eux. Un jeune enfant risque vite de se lasser d’un animal avec lequel il ne pourra interagir, hormis le nourrir et le regarder. Et l’on trouve régulièrement des petites annonces pour revendre un serpent dont on s’est lassé…

Si les questions évoquées ci-dessus vous confirment dans votre envie d’acquérir un serpent, n’oubliez pas de demander l’avis de votre entourage si vous ne vivez pas seul ! Tout le monde ne partage les même goûts pour les animaux « exotiques » !!

Rédigé par : Isabelle Mennecier – Docteur Vétérinaire

03/06/2019

Clinique de Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

4bis avenue Lasbordes, 64420 Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 59 04 60 31

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous

Clinique de Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

1030 rue du Gleysia, 64530 Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 62 31 55 34

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous