Faut-il choisir une mutuelle pour son chien / chat ?

Outre les frais liés à l’alimentation et à l’entretien d’un animal domestique – déjà conséquents selon sa taille – les frais vétérinaires se doivent d’être pris en considération : vaccination, vermifugation, éventuellement stérilisation, sont à inclure dans le budget prévisionnel, sans oublier les frais à engager en cas de maladie ou d’accident. Ces derniers sont entièrement à la charge du propriétaire, sauf si celui-ci a pensé à souscrire une assurance pour son animal de compagnie.

En France, moins de 5% des maîtres ont opté pour une mutuelle, alors que dans les pays anglo-saxons ou nordiques, la pratique est beaucoup plus répandue. De nombreuses offres sont actuellement disponibles sur le marché, et il n’est pas toujours facile de s’y retrouver !

Les quelques informations et conseils qui suivent devraient aider à cerner vos besoins et choisir la formule qui vous paraît la plus adaptée.

Quelles sont les différentes formules d’assurance proposées pour les animaux de compagnie ?

Sur le marché des assurances pour animaux, il existe trois formules principales :

– Économique

– Intermédiaire

Ces deux formules prévoient le remboursement des frais de maladie et d’accident, avec toutefois des plafonds annuels variables selon la formule choisie.

– Prémium

En plus de la couverture des frais pris en charge ci-dessus, cette formule assure le remboursement partiel ou total des frais de prévention (vaccins, vermifuges, antiparasitaires, stérilisation, et parfois produits d’hygiène et de soin).

Certaines assurances appliquent une franchise, sur laquelle il ne faut pas hésiter à se renseigner auprès de l’assureur lors de la demande de devis. De même, selon les mutuelles, un délai de carence peut être prévu à partir de la signature du contrat (allant en général de 7 jours à 6 mois), période pendant laquelle l’animal ne sera pas assuré.

Enfin, il est important de se renseigner sur les frais de résiliation, là aussi variables d’une mutuelle à une autre. Une étude préalable du contrat et une comparaison des formules et devis permettent d’éviter les mauvaises surprises…

Y a-t-il des critères requis pour que mon animal puisse être assuré ?

Avant toute souscription, il est important de vérifier si l’animal répond aux critères d’éligibilité :

Âge et race

Chez la plupart des assureurs, chiots et chatons doivent avoir au moins 3 mois, avoir reçu les premiers vaccins et être identifiés par puce électronique.

Par ailleurs, certaines mutuelles n’acceptent pas d’ouvrir un contrat pour des animaux âgés de plus de 7 ans.

Également, certaines races estimées « à risques », et/ou ayant une espérance de vie plus courte se verront attribuer une cotisation majorée par rapport à d’autres races (variable selon les assureurs).

État de santé

Parfois, et plutôt pour un animal adulte, l’assureur pourra demander un bilan de santé au moment de la souscription. L’état de santé sera attesté par le propriétaire, voire le vétérinaire, et les vaccins devront être à jour. Selon l’existence ou non d’antécédents médicaux chez votre animal, certaines maladies pourront éventuellement être exclues des garanties. D’où l’intérêt d’assurer son animal le plus tôt possible pour ne pas avoir à faire face à cette éventualité.

Quel coût pour assurer mon animal ?

Le montant des cotisations est fixé en fonction de l’espèce de l’animal (chien, chat, NAC…), mais aussi de sa race (voir ci-dessus). Et varie bien entendu selon la formule choisie.

Pour un chien, les formules basiques coûtent entre 10 et 25 €/mois (remboursement des frais liés aux accidents), les assurances maximales plutôt entre 35 à 65 €/mois (frais courants/prévention/hygiène).

Pour un chat, les cotisations sont moins élevées : de 7 à 20 €/mois (formule basique/intermédiaire) à 35 €/mois (formule « premium »).

Il faut donc réfléchir en fonction des risques / des frais habituellement engagés, sachant qu’un accident (par définition totalement imprévisible) peut coûter très cher en frais d’intervention et d’hospitalisation.

Comment se faire rembourser les soins par la mutuelle ?

Quelle que soit la mutuelle, les démarches à accomplir pour obtenir le remboursement des frais vétérinaires sont sensiblement les mêmes :

• Payer le vétérinaire et lui demander une facture

• Faire remplir par le praticien la feuille de soins fournie par l’assurance

• Envoyer feuille de soins et facture acquittée à l’assurance

La plupart du temps, les soins seront remboursés par virement bancaire après le délai nécessaire au traitement du dossier.

N’hésitez pas à comparer les différentes formules en fonction de vos besoins, de votre animal ; Éventuellement demandez conseil à votre vétérinaire, parlez-en à d’autres propriétaires qui pourront peut-être vous faire partager leur expérience en la matière.

Tout en gardant à l’esprit que le but d’une assurance est de couvrir un risque auquel on espère ne pas être confronté !

Rédigé par : Isabelle Mennecier – Docteur Vétérinaire

15/07/2019

Clinique de Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

4bis avenue Lasbordes, 64420 Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 59 04 60 31

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous

Clinique de Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

1030 rue du Gleysia, 64530 Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 62 31 55 34

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous