Le laser thérapeutique en médecine vétérinaire

Le laser thérapeutique de classe IV, couramment utilisé en médecine humaine, ou encore en médecine vétérinaire aux États-Unis, est arrivé en France il y a moins de 10 ans, et commence à se faire une place parmi les techniques de physiothérapie complémentaires des soins vétérinaires, notamment en cas de douleurs chroniques ou aiguës, de phénomènes inflammatoires, ou dans les processus de cicatrisation.

Comment fonctionne le laser thérapeutique ?

Suivez ce lien pour l’explication vidéo !

Un laser émet des faisceaux dont la longueur d’onde s’échelonne entre 600 et 970 nm (entre le rouge et le proche infra-rouge), au moyen de différentes diodes qui agissent de manière individuelle ou combinée. L’énergie transmise par les photons (faisceau laser) est absorbée par différents composants du corps, dont l’eau, l’hémoglobine (des globules rouges), la mélanine, et les cytochromes C mitochondriaux de la chaîne respiratoire.

L’ensemble des effets biologiques obtenus est appelé photobiomodulation.

Le laser augmente la température tissulaire, ce qui accroît la microcirculation sanguine.

Il entraîne également le relargage de l’oxygène des globules rouges vers les cellules, une production accrue d’ATP (= énergie), ce qui stimule la réparation et la croissance cellulaires.

L’environnement est donc optimal pour la guérison : réduction de l’inflammation, des œdèmes, des spasmes musculaires, des raideurs et de la douleur. Petit à petit, la zone traitée retrouve sa fonctionnalité.

Quelles sont les principales indications à l’utilisation du laser thérapeutique ?

On peut citer, entre autres :

• Arthrose, douleurs articulaires

• Dysplasie de la hanche

• Tendinopathies

• Affections ligamentaires

• Affections musculaires

• Œdème et congestion

• Douleur post-opératoire

• Douleur dorsale ou cervicale

• Plaies chroniques

• Granulome de léchage

• Brûlures

• Gingivo-stomatite chronique

• Otites

Comment se déroule une séance de thérapie laser ? Quelles fréquence et durée de traitement ?

Aucune sédation ou immobilisation n’est nécessaire pour effectuer le traitement, qui est souvent une expérience agréable et confortable pour le patient ; la durée d’une séance varie de 2 à 7/8 minutes. Il y a peu ou pas de sensations durant le traitement, parfois une augmentation de sensibilité de courte durée (picotements, chaleur) lorsqu’on passe le laser sur une région douloureuse ou enflammée. La plupart du temps, la chaleur est apaisante.

Les pathologies aiguës peuvent être traitées chaque jour, notamment en cas de douleurs significatives.

Dans les pathologies chroniques, la réponse est meilleure si les traitements sont administrés 2 à 3 fois par semaine, avec espacement progressif à 1 fois par semaine ou tous les 15 jours si une amélioration est observée.

La plupart du temps, 1 à 2 séances suffisent pour les cas aigus, mais on peut aller jusqu’à 5 à 8 séances pour les cas plus chroniques, avec rappel de traitement à intervalles réguliers selon les recommandations du vétérinaire.

Il se peut que les effets se fassent sentir dès le premier traitement, mais parfois, les résultats ne sont notables qu’après 3 ou 4 séances (chaque traitement est cumulatif).

Existe-t-il des contre-indications ?

Avec le recul permis par 20 ans d’utilisation en médecine humaine ou vétérinaire outre-Atlantique, très peu d’effets secondaires ont été rapportés, (parfois aggravation de certaines douleurs ou blessures en début de traitement sur des blessures anciennes.

Une protection oculaire est indispensable pour les personnes présentes (toute personne située dans un rayon de 6 m), car le laser peut provoquer des lésions rétiniennes irréversibles.

Il existe des contre-indications absolues (œil, thyroïde, ovaires/testicules, utérus gravide, tumeur) et d’autres relatives, comme par exemple le cartilage de croissance, la prise de médicaments photosensibilisants, les traitements immunosuppresseurs (le système immunitaire est stimulé par le laser)… De même, on ne peut pas traiter à travers un plâtre ou une résine (interruption du faisceau).

L’efficacité de la thérapie laser est-elle scientifiquement prouvée ?

Des milliers d’études – en médecine humaine et vétérinaire – ont démontré l’efficacité clinique de la thérapie laser. Parmi celles-ci, plusieurs centaines ont été rigoureusement contrôlées, et ont fait l’objet de communications et publications dans des revues prestigieuses.

Par ailleurs, l’utilisation du laser thérapeutique entraîne un fort indice de satisfaction chez les propriétaires, qui apprécient à la fois le côté pratique et indolore, associé aux résultats souvent notables.

Le laser thérapeutique semble donc un bon complément au traitement classique dans certaines affections des animaux domestiques (chats, chiens, mais aussi chevaux) pour accélérer la cicatrisation, diminuer la douleur et retrouver une bonne fonctionnalité, avant un retour progressif à l’activité.

N’hésitez pas à questionner votre vétérinaire sur le sujet !

Rédigé par : Isabelle Mennecier – Docteur Vétérinaire

20/05/2019

Clinique de Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

4bis avenue Lasbordes, 64420 Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 59 04 60 31

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous

Clinique de Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

1030 rue du Gleysia, 64530 Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 62 31 55 34

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous