Les intoxications des chiens et chats par les plantes d’extérieur (jardins, nature)

Les plantes sont parfois très attirantes pour nos compagnons, chiens et chats, plantes d’intérieur ou du jardin. Mais certaines peuvent représenter un réel danger, de par leur toxicité : plus de 700 plantes contiennent des substances nocives pour les animaux en cas d’ingestion. Les symptômes peuvent être plus ou moins graves, allant de la simple irritation des muqueuses buccales jusqu’aux signes nerveux ou cardiaques. Il importe donc d’être vigilant et de recenser les plantes de votre entourage potentiellement dangereuses, de façon à surveiller votre animal et à l’empêcher d’ingérer ces plantes toxiques (pas toujours facile pour les chats !!). De même en promenade, la vigilance s’impose : certains chiens, notamment les plus jeunes, sont enclins à mâchouiller ou ingérer feuilles ou baies inconnues…

Petite revue (non exhaustive) des principales plantes de nos jardins ou sauvages toxiques pour chiens et/ou chats…

Nom de la plante Principaux symptômes observés

Aconit

Amandier

Arum (alcaloïdes)

Troubles digestifs, cardiaques

Troubles respiratoires, convulsions -> mort

Troubles digestifs, saignements, irritation de contact -> mortalité fréquente

Azalée

Belladonne (alcaloïdes)

Hypersalivation, faiblesse -> mort fréquente

Soif intense, nausées, dyspnée, tachycardie, tremblements, prostration -> mort

Buis (alcaloïdes / toutes les parties de la plante) roubles digestifs et neurologiques -> mort par paralysie respiratoire

Chélidoine (sauvage)

Cigüe (sauvage)

Troubles digestifs et neurologiques

Troubles neurologiques (excitation puis apathie), troubles respiratoires

Colchique Troubles digestifs, neurologiques (ataxie, convulsions)

Cytise

Datura

Digitale (feuilles, graines)

Troubles respiratoires et neurologiques

Troubles digestifs, cardiaques et neurologiques

Troubles digestifs (salivation, vomissements, diarrhée), rénaux, cardiaques (tardifs -> mort par arrêt cardiaque)

Eucalyptus

Fougère

Génévrier (sauvage)

Glands du Chêne (tanin)

Gui (baies, rameaux, feuilles)

Troubles digestifs -> coma, mort

Troubles digestifs : diarrhée hémorragique

Troubles digestifs, irritation des muqueuses

Abattement, troubles digestifs

Troubles digestifs, puis cardiovasculaires et respiratoires, et nerveux

Hellébore

Hortensia (feuilles, bourgeons)

Houx (baies)

Troubles digestifs

Troubles digestifs, parfois cardiaques et nerveux

Troubles digestifs, puis neurologiques -> coma

If (rameaux, mais baies non toxiques)

-> assez rare chez le chien

Troubles digestifs légers, hypersalivation

Iris

Jonquille

Troubles neurologiques avec ataxie

Douleurs abdominales, troubles digestifs, cardiaques, respiratoires

Lauriers (rose, cerise) Troubles digestifs, neurologiques, puis cardiaques tardifs -> mort par arrêt cardiaque et paralysie des muscles respiratoires
Lys (toutes les parties de la plante) Troubles digestifs modérés (Chien) / Troubles digestifs, neurologiques, rénaux (insuffisance rénale aigue), respiratoires -> risque mortel chez le Chat
Muguet Troubles digestifs, neurologiques (convulsions), cardiaques (glycosides cardiotoniques
Pomme de terre (solanine)(parties aériennes,baies, épluchures) Troubles digestifs marqués, pouls faible, possibilité de mort subite
Rhododendron/ Azalée (toutes les parties de la plante sont toxiques) Troubles digestifs (salivation, vomissements, diarrhée), neurologiques (-> coma)
Robinier (écorce et branches) Troubles digestifs, de l’équilibre, rénaux, insuffisance cardiaque
Tabac de Virginie Troubles digestifs, fatigue
Thuya Troubles digestifs, rénaux (polyurie)

*En rouge, les plantes les plus toxiques

Quelle conduite adopter si vous suspectez une intoxication par une plante chez votre animal ?
Dans un premier temps, repérez la plante incriminée, rapportez-la ou photographiez-la, de façon à pouvoir renseigner le vétérinaire.

Rendez-vous chez le vétérinaire le plus rapidement possible, en maintenant votre animal au calme et au repos, surtout s’il est agité ou présente des signes nerveux. N’essayez pas de faire vomir, ne donnez rien à boire ou à manger, notamment pas de lait.

Votre praticien évaluera l’état de votre animal et mettra rapidement en place un traitement adapté, afin de soutenir les grandes fonctions de votre animal tout en l’aidant à éliminer le toxique au plus vite.

Rédigé par : Isabelle Mennecier – Docteur Vétérinaire

28/08/2017

Clinique de Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

4bis avenue Lasbordes, 64420 Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 59 04 60 31

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous

Clinique de Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

1030 rue du Gleysia, 64530 Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 62 31 55 34

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous