Les premières semaines de vie du chiot sont critiques

À sa naissance, le chiot est sans défense. Environ 75 % des morts précoces surviennent pendant les 18 premiers jours de vie. La cause de ces morts prématurées est souvent dû à l’ignorance ou l’inexpérience de la mère (par ex, négligence ou allaitement inefficace). Dans certains cas, il s’agit du propriétaire (par ex, manipulation excessive des chiots, consanguinité à outrance). Pour ces raisons, il est bon de faire examiner la mère et les chiots par votre vétérinaire, le plus tôt possible après la naissance. Cette consultation vous permet aussi d’obtenir des réponses à vos questions. Les principales causes de la mortalité néonatale chez les chiots sont dues à l’insuffisance alimentaire et le refroidissement. La sous-alimentation peut être due à l’allaitement inefficace ou au manque de lait chez la mère, mais elle peut aussi être due à l’incapacité du chiot de téter efficacement. Le refroidissement est aussi une cause importante de mortalité néonatale. Les chiots sont incapables d’ajuster leur température corporelle pendant leurs premiers jours de vie. S’ils se refroidissent, ils ne peuvent pas téter, s’alimenter, et leur mère cesse de s’occuper d’eux. Le fait de les réchauffer rétablit leur réflexe de succion et leur état général. Pour le propriétaire, le fait de pouvoir distinguer un chiot en bonne santé d’un chiot malade peut être très utile et, dans certains cas, être une question de vie ou de mort. Un chiot en bonne santé est chaud et potelé. Il présente un bon tonus musculaire et une bonne coloration de la peau. Il est calme et dort bien. Par contre, un chiot malade est froid et maigre, son abdomen est dilaté, son tonus musculaire et la coloration de sa peau sont altérés, et il a tendance à se tortiller et à gémir. En pareil cas, il faut consulter immédiatement le vétérinaire. Les premières semaines de vie sont déterminantes non seulement pour la santé, mais aussi pour le développement social et psychologique du chiot. Le chiot acquiert ses aptitudes sociales entre la quatrième et la douzième semaine. C’est pendant cette période qu’il est le plus réceptif au dressage et qu’il se socialise à son environnement. Ainsi, s’il n’est pas en contact avec des humains pendant cette période, il aura beaucoup de difficulté à s’adapter aux humains par la suite. De même, un chiot qui n’est pas en contact avec d’autres animaux (par ex, ses frères et sœurs) pendant cette période aura beaucoup de mal à s’entendre avec d’autres animaux pendant le reste de sa vie.

Clinique de Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

4bis avenue Lasbordes, 64420 Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 59 04 60 31

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous

Clinique de Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

1030 rue du Gleysia, 64530 Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 62 31 55 34

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous