L’essentiel sur la gerbille

Parmi les NAC (Nouveaux Animaux de Compagnie), la gerbille est un petit rongeur généralement apprécié de par son caractère joueur et plutôt sociable.

Elle appartient à la famille des muridés, tout comme la souris, le rat et le hamster.

Initialement originaire de Mongolie (les premières gerbilles ont été importées dans les années 1950 aux États-Unis), elles proviennent aujourd’hui d’élevages.

Ses principales caractéristiques physiques et biologiques

La gerbille d’origine possédait un pelage brun-gris, mais il existe actuellement de nombreuses mutations de couleurs : noire, brune, crème, beige, albinos, bicolore, etc.

Sa queue est plus courte que son corps et se termine par une pointe plus sombre.

À la taille adulte, elle mesure environ 20 cm, pour un poids allant de 55 à 85 g chez la femelle, et de 65 à 110 g chez le mâle. Son espérance de vie est de 3 à 5 ans.

Sa température corporelle se situe entre 37 et 38,5°C.

Elle possède une glande abdominale ventrale qui produit une sécrétion sébacée lui permettant de marquer son territoire.

Son régime alimentaire

La gerbille est un animal végétarien à tendance omnivore ; sa ration quotidienne devra être composée de céréales, sous forme de granulés du commerce « spécial gerbille ». On évitera si possible les mélanges de graines, car les animaux trient, et cela peut être à l’origine de carences, ou d’obésité si les graines privilégiées par l’animal sont riches en graisse (comme les graines de tournesol par exemple). Il est possible d’ajouter des fruits frais, secs et des légumes, mais il faudra les introduire progressivement pour éviter les troubles digestifs. Parmi les fruits frais, mieux vaut éviter ceux qui sont trop riches en vitamine C (agrumes, kiwis…). Des vers de farine, ou encore des petits insectes comme les grillons sont particulièrement appréciés. On évitera le fromage, trop gras.

La gerbille doit toujours avoir de l’eau fraîche à disposition, qui sera renouvelée quotidiennement.

Enfin, la gerbille possède 16 dents à croissance continue, et il sera indispensable de surveiller qu’elles s’usent correctement et ne poussent pas de travers, car cela pourrait gêner l’animal pour manger.

Sa reproduction

La puberté chez la gerbille survient vers 2 à 4 mois pour le mâle, et vers 2-3 mois chez la femelle. Il est donc indispensable de séparer les bébés mâles et femelles d’une même portée avant cet âge.

La gerbille est extrêmement prolifique, et peut donner naissance à 5-6 petits (portées allant de 4 à 10), jusqu’à 6 à 7 fois par an, après une gestation de 25 jours ! Autant dire qu’on peut très rapidement avoir une colonie de gerbilles ! La stérilisation chirurgicale peut être une option intéressante…

Les petits pèsent environ 3 g à la naissance, et sont nidicoles.

Ils sont nus et leurs yeux s’ouvrent vers l’âge de 16 à 20 jours. Le sevrage a lieu vers l’âge de 3 à 4 semaines. Mais pour l’adoption, mieux vaut attendre environ 2 mois.

À noter : Parfois la femelle, si elle a été dérangée pendant la mise-bas, ou encore si elle est carencée, peut manger ses petits. Afin de prévenir les carences chez les femelles gestantes ou allaitantes, on peut lui fournir chaque jour un ver de farine ou une croquette pour chat.

Son mode de vie et son comportement

La gerbille s’active plutôt en début de soirée, c’est un animal crépusculaire.

Elle est généralement très curieuse, peu craintive, et s’apprivoise assez facilement. Comme elle est très joueuse, elle apprécie particulièrement les roues, tunnels, échelles et autres aménagements ludiques dans sa cage. Elle ne mord pas, sauf si elle est effrayée.

C’est un animal très social, qui normalement vit en clans familiaux. L’idéal est donc de la faire vivre avec au moins un congénère de même sexe. Comme le groupe se forme dès le plus jeune âge, il pourra être compliqué d’introduire ensuite une nouvelle gerbille dans un groupe constitué ; cela peut même occasionner des bagarres et des blessures.

Pour attraper une gerbille, ne jamais la prendre par l’extrémité de la queue, car cela pourrait la blesser par déchirure de la peau ; il vaut mieux la laisser monter dans la main placée au sol en forme de cuvette, sans lui faire peur.

Son hébergement

On lui offrira une cage d’au moins 60 x 30 x 30 cm au fond de laquelle on aura disposé de la litière pour rongeurs. Pour prévenir les allergies respiratoires, on privilégiera les litières de chanvre, et on bannira celles qui sont trop poussiéreuses.

Par ailleurs, il faudra prévoir un petit bac de sable fin ou de terre à bain, afin que la gerbille puisse ainsi éliminer l’excès de sébum présent sur sa peau.

Divers jeux pourront être disposés dans la cage, qui sera placée à l’abri des courants d’air, de l’humidité et des fortes variations de température.

En suivant ces quelques conseils, la cohabitation avec votre (vos) gerbille(s) devrait se dérouler au mieux ; toutefois n’hésitez pas à demander conseil à votre vétérinaire !

Rédigé par : Isabelle Mennecier – Docteur Vétérinaire

25/03/2019

Clinique de Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

4bis avenue Lasbordes, 64420 Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 59 04 60 31

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous

Clinique de Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

1030 rue du Gleysia, 64530 Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 62 31 55 34

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous