L’hydrothérapie

De tout temps, les cavaliers ont fait marcher leur monture dans les torrents d’eau froide ou dans la mer pour guérir ou prévenir diverses affections au niveau des jambes.

L’hydrothérapie signifie littéralement « traitement par l’eau » ; cela désigne donc toute utilisation de l’eau dans le but de soigner ou de remettre en forme. Mais il est possible d’effectuer d’autres distinctions ; le terme de thalassothérapie est employé lorsque l’on utilise l’eau de mer et le climat marin (la plupart du temps, la thalassothérapie ne se pratique qu’en bord de mer). La balnéothérapie implique l’utilisation de l’eau courante, et peut se décliner sous différentes formes : immersion en piscine (mise à profit de l’effet de portance), douches, jets d’eau plus ou moins vigoureux agissant par massages…

Les bienfaits de l’hydrothérapie sur le physique, mais aussi sur le mental des chevaux ont été démontrés, et c’est pourquoi elle est actuellement largement utilisée non seulement pour la rééducation ou la convalescence, mais aussi pour la remise en forme des animaux. Depuis une quinzaine d’année, elle s’est considérablement développée (hydrothérapie en spa) chez les équidés et n’est plus réservée aux seuls chevaux de sport ou de course.

Quelques rappels sur les réactions locales lors de blessures musculaires/articulaires :

Quand un tissu est lésé suite à une coupure, une déchirure, un choc, des enzymes et des protéines sont libérées, rendant les vaisseaux sanguins plus perméables au niveau de la zone atteinte. Des lymphocytes se concentrent dans la région lésée en traversant la paroi des vaisseaux, de façon à aller combattre une éventuelle infection. Du liquide exsude également à travers les veines pour apporter des protéines cicatricielles sur le lieu de la blessure, provoquant alors un œdème. Par ailleurs, les médiateurs de l’inflammation entraînent une augmentation locale de la température (par augmentation de la circulation locale), ainsi qu’une certaine douleur qui limite les mouvements de l’animal.

Jusqu’à un certain point, cette réaction inflammatoire qui a initialement un but défensif peut s’emballer et entraîner des séquelles préjudiciables à l’animal. Les anti-inflammatoires couramment utilisés pour réduire l’œdème ont aussi une action antalgique qui peut brouiller les observations ou faire faire à l’animal des gestes susceptibles d’entraver sa future récupération. Il en est de même pour les corticoïdes, qui peuvent retarder la cicatrisation.

Pour faire disparaître ou atténuer le gonflement, il est possible de faire appel au propre appareil circulatoire de l’animal, que l’on va utiliser pour éliminer le liquide accumulé dans les tissus. Pour cela, il est possible-via l’hydrothérapie-de le stimuler soit par le chaud, soit par le froid.

Quelles indications pour l’hydrothérapie ?

Comme indiqué précédemment, l’hydrothérapie sera utilisée pour :

La convalescence (récupération), notamment lors de problèmes locomoteurs (par exemple en cas de tendinite). L’eau peut être employée sous forme de douches ou de massages qui favorisent la dispersion et la résorption du liquide d’œdème, tout en diminuant la douleur (analgésie par l’eau froide)
La rééducation : reprise progressive et ciblée d’une activité, en limitant – grâce à la portance (en piscine) – les contraintes qui pèsent sur les articulations et les membres.
La prévention /mise en condition d’animaux athlètes soumis au stress : l’eau est alors utilisée pour ses propriétés relaxantes (à condition que l’animal y ait été progressivement habitué et que ce soit en eau calme !). La nage en piscine permet aussi au cheval d’accroître ses capacités cardiaques et pulmonaires, ainsi que son endurance.

Les bienfaits de la balnéothérapie ne sont donc plus à démontrer, et de plus en plus de cliniques ou haras sont à même de la proposer en complément ou en traitement de nombreuses affections locomotrices équines. Toutefois, la balnéothérapie reste contrindiquée en cas de maladie infectieuse ou de plaie ouverte, et doit faire l’objet d’un contrôle/conseil vétérinaire.

Clinique de Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

4bis avenue Lasbordes, 64420 Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 59 04 60 31

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous

Clinique de Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

1030 rue du Gleysia, 64530 Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 62 31 55 34

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous