L’ostéopathie vétérinaire

Ces dernières années, les médecines dites « complémentaires » se sont développées dans la pratique vétérinaire, et l’ostéopathie est reconnue depuis maintenant un certain temps. Chiens, chats, chevaux, bovins, NAC, etc. peuvent avec profit bénéficier du développement de cette discipline.

Qu’est-ce que l’ostéopathie ?

Contrairement à ce que l’on pourrait croire, l’ostéopathie ne concerne pas uniquement les os. Il s’agit d’une médecine naturelle qui prend en compte l’individu dans sa globalité (holistique), et qui consiste à « prévenir, diagnostiquer et traiter manuellement les dysfonctions de la mobilité des tissus du corps susceptibles d’en altérer l’état de santé » (définition de l’OMS). L’objectif est donc de rééquilibrer le corps en redonnant de la mobilité aux tissus.

L’ostéopathe, après avoir posé son diagnostic quant aux dysfonctionnements chez l’animal examiné, choisit une ou plusieurs techniques pour agir sur différentes structures : os, organes internes, fascias (= membranes de tissu conjonctif qui enveloppent une structure anatomique).

Dans quels domaines utiliser l’ostéopathie ?

Les indications de l’ostéopathie sont nombreuses : outre les troubles musculo-squelettiques, boiteries et problèmes d’arthrose, il est possible de prendre en charge la plupart des affections chroniques : troubles digestifs, respiratoires, urinaires, génitaux (problèmes de fertilité), cutanés (allergies…), nerveux (crises d’épilepsie), voire comportementaux (phobies, agressivité, hyperactivité).

L’ostéopathie est également indiquée chez les animaux sportifs, ainsi que pour les suites de traumatisme ou de chirurgie.

L’ostéopathie n’a pas vocation à se substituer à un traitement allopathique classique. Elle agit en complémentarité avec celui-ci lorsqu’il montre ses limites, ou encore pour aider l’animal à mieux supporter son traitement classique.

Toutefois, il est déconseillé de manipuler des animaux en fin de vie, ou souffrant de tumeurs malignes.

Si vous pensez que votre animal pourrait bénéficier d’une consultation ostéopathique, parlez-en avec votre vétérinaire traitant qui, s’il n’a pas les compétences requises, vous orientera vers un collègue diplômé et expérimenté.

Quelle différence entre ostéopathes animaliers non vétérinaires et vétérinaires ostéopathes ?

La différence majeure réside dans la formation : un vétérinaire ostéopathe est avant tout docteur vétérinaire, c’est-à-dire qu’il a suivi une formation longue de 7 années, auxquelles se sont ajoutées des années de spécialisation en ostéopathie. Par conséquent, le praticien sera à même de prendre en charge le patient soit selon la médecine classique, soit en ostéopathie, soit éventuellement en utilisant les complémentarités possibles des deux types de médecine.

Un ostéopathe animalier est formé en 4 à 5 ans, au cours desquels il apprend l’ostéopathie, mais également un grand nombre de notions comme l’anatomie, la physiologie et les pathologies des animaux, afin de comprendre les domaines dans lesquels il intervient.

Comment se déroule une séance d’ostéopathie ? L’après ?

Aucune préparation particulière n’est nécessaire. La consultation ostéopathique est en général plus longue qu’une consultation classique. L’idéal est que l’animal soit le plus libre possible (aucun collier, laisse ou muselière) ; toute prise de médicament avant la consultation ( pour calmer l’animal par exemple) risque de perturber le « toucher » et le ressenti de l’ostéopathe.

Après une consultation ostéopathique, les efforts intenses sont déconseillés dans les 48h qui suivent, et le repos est préconisé pour l’animal. Chez les animaux sportifs, la période « sans effort » est même prolongée jusqu’à une semaine.

Conclusion

À l’instar de l’ostéopathie humaine, cette spécialité vétérinaire est aujourd’hui largement reconnue, et de plus en plus de praticiens souhaitent se former à cette médecine holistique alternative. Toutefois, il est nécessaire de bien se souvenir qu’elle ne peut pas tout résoudre. Une discussion avec votre vétérinaire, en fonction de la pathologie de votre animal, vous aidera à discerner si l’ostéopathie peut aider.

Rédigé par : Isabelle Mennecier – Docteur Vétérinaire

20/11/2011

Clinique de Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

4bis avenue Lasbordes, 64420 Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 59 04 60 31

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous

Clinique de Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

1030 rue du Gleysia, 64530 Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 62 31 55 34

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous