Mon chien a l’œil qui coule

Votre chien présente des traces humides sous les yeux, partant de l’angle interne, et malgré un premier « traitement » à base d’une solution de nettoyage oculaire, rien n’a changé. Il convient donc de rechercher la cause de ce larmoiement excessif. Les voies lacrymales permettent l’évacuation des larmes produites par les glandes lacrymales (situées sous les paupières). L’écoulement se fait par deux petits orifices situés à l’angle interne de l’œil, les points lacrymaux. Puis les larmes cheminent le long du conduit lacrymo-nasal vers les cavités nasales du chien. Le larmoiement excessif (et les traces humides parfois rosées sous les yeux qui en résultent) peut être lié à la morphologie de l’animal : c’est le cas des races brachycéphales, dont la forme de la boîte crânienne ne favorise pas un bon écoulement des larmes ; c’est aussi le cas de certaines petites races (Caniches, Bichons) chez qui le système lacrymo-nasal fonctionne mal. Mais il peut y avoir d’autres causes à un larmoiement trop abondant, qu’il faut rechercher afin de pouvoir traiter de façon adéquate. * Excès de sécrétions lacrymales : les larmes sont produites en quantité trop importante, et s’écoulent au bord interne de l’œil. Ce phénomène est souvent la conséquence d’une irritation mécanique, notamment par des poils trop longs ou des cils ectopiques (mal positionnés) qui viennent frotter la cornée. * Obstruction des voies lacrymales, consécutive à une lésion (plaie, cicatrice, tumeur) qui provoque un rétrécissement ou une occlusion du canal lacrymal, ou à une malformation (entropion, c’est-à-dire enroulement de la paupière vers l’intérieur, qui obstrue le point lacrymal par exemple). * Conjonctivite, c’est-à-dire inflammation de la conjonctive palpébrale, dont les causes peuvent être multiples : mécanique, bactérienne, virale, parasitaire, fongique. Par conséquent, si vous constatez un larmoiement important de votre chien, il est important de le présenter à votre vétérinaire, afin que celui-ci puisse examiner votre animal, à la fois sur le plan ophtalmologique, mais aussi sur le plan général, et puisse mettre en œuvre le traitement approprié. Cela peut aller du simple sondage lacrymal pour lever un bouchon muqueux obstruant le point lacrymal, à une chirurgie correctrice d’une malformation, d’une malposition des cils, occlusion des voies lacrymales (nécessitant parfois le recours à un vétérinaire spécialisé en ophtalmologie). Parfois encore, en cas d’affection bactérienne ou virale, le traitement sera à la fois systémique et topique, visant à combattre l’infection. En tout état de cause, ne tardez pas : outre l’aspect disgracieux, l’humidité excessive permanente peut aussi favoriser une infection cutanée ou une inflammation oculaire.

Clinique de Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

4bis avenue Lasbordes, 64420 Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 59 04 60 31

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous

Clinique de Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

1030 rue du Gleysia, 64530 Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 62 31 55 34

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous