Quelle alimentation pour mes poules ?

Comme il a été dit dans une fiche précédente, les poules sont des animaux omnivores, leur alimentation doit donc être variée (grains, herbes, fruits, insectes, et même déchets de cuisine…) pour qu’elles y trouvent tout ce dont elles ont besoin.

La nourriture est importante pour que les poules restent en bonne santé, et puissent produire régulièrement leurs œufs. Céréales et graisses doivent couvrir environ 70 % de la ration, les 30 % restants doivent être composés de protéines pour assurer une bonne ponte.

• Si la poule vit dans un enclos fermé, dans lequel il y a peu de nourriture au sol (trop petit espace), on utilisera des mélanges de céréales spéciaux pour poules (blé, orge, maïs) ou, pour éviter le tri, des granulés qui répondent à l’ensemble de leurs besoins nutritionnels.

• En revanche, si la poule est élevée en liberté dans un espace suffisamment grand, elle trouvera presque toute sa nourriture dans la terre environnante : herbes, insectes, vers et larves, complétée par des déchets de cuisine.

Toutefois, certains aliments sont à proscrire du menu des poules : peaux d’oignons, feuilles de poireaux, pelures de bananes, d’agrumes et de kiwis, restes épicés ou trop salés.

En moyenne, une poule ingère entre 120 et 250g d’aliments par jour (y compris ce qu’elle trouve dans son environnement). Il faut donc éviter de lui donner trop de déchets, au risque de voir ceux-ci pourrir, ou d’attirer les nuisibles.

En milieu urbain, dans un enclos réduit où l’herbe est vite consommée, il est important d’en apporter de grandes quantités chaque jour (mauvaises herbes du jardin par exemple).

Les graines seront quant à elles données dans un nourrisseur de préférence (une poignée de céréales par poule et par jour) ; mieux vaut éviter de les jeter sur le sol, elles attireraient souris et mulots.

Il ne faut pas oublier d’ajouter du gravier et du sable dans l’alimentation, même si les poules en trouvent dans le sol, afin de faciliter le travail du gésier dans le broyage des graines (elles n’ont pas de dents !!).

Par ailleurs, pour fabriquer la coquille des œufs, les poules ont besoin de calcium. Les aliments trouvés dans le commerce en contiennent, mais on peut en rajouter sous forme de coquilles de crustacés, de moules, d’huitres, préalablement passées au feu et cassées en petits morceaux.

S’il y a plusieurs poules, elles doivent toutes pouvoir manger en même temps, en évitant cohue et bagarres ; un espace de 12 à 15 cm sur une mangeoire est suffisant. Mais disposer la nourriture dans plusieurs endroits permet aux poules de ne pas s’ennuyer, car elles adorent picorer. La nuit, il faudra prendre soin de fermer hermétiquement les mangeoires, pour ne pas attirer les nuisibles. Les poules étant routinières et réglées comme des horloges, il est mieux de leur distribuer leur nourriture à heures fixes.

À certaines périodes de stress physiologique, (croissance, mue saisonnière, hiver), les poules peuvent avoir besoin de compléments alimentaires pour les aider à passer ces phases dans des conditions optimales. Demandez conseil à votre vétérinaire.

Rédigé par : Isabelle Mennecier – Docteur Vétérinaire

29/01/2018

Clinique de Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

4bis avenue Lasbordes, 64420 Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 59 04 60 31

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous

Clinique de Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

1030 rue du Gleysia, 64530 Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 62 31 55 34

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous