Un iguane comme compagnon ? 1/2

De plus en plus de gens recherchent des compagnons exotiques, sortant des sentiers battus, et l’Iguane Vert connaît depuis quelques temps un certain succès auprès des amateurs d’animaux « extra » ordinaires… Toutefois, avant d’adopter un tel animal, il convient de bien réfléchir, en toute connaissance de cause. Nous aborderons donc les éléments essentiels à savoir avant de partager son quotidien avec un Iguane.

Il est à noter que les Iguanes sont protégés par la Convention Internationale de Washington et classés en annexe II de celle-ci. Tout Iguane doit – pour être en règle – posséder un numéro de CITES, et son propriétaire doit pouvoir présenter une facture ou un certificat de session.

Description

L’Iguane (Iguana Iguana) est un reptile appartenant au sous-ordre des sauriens, plutôt massif : en moyenne 1,5 m de long pour 5 kg chez le mâle adulte, 1,20 m de long pour 3 kg chez la femelle (mais ils peuvent cependant être bien plus grands !). La queue représente les 2/3 de la longueur totale.

L’Iguane est arboricole et de ce fait possède des membres musclés et puissants, munis de fortes griffes. Dans la nature, c’est un excellent grimpeur et nageur. Il est aussi relativement agile au sol.

Sa couleur est variable selon sa provenance, et peut aller du vert vif (surtout chez les jeunes individus) à l’orangé, avec parfois des colorations bleues. La couleur ternit en général avec l’âge. L’Iguane se distingue aussi par un long fanon jugulaire (que le mâle peut déplier quand il défend son territoire), et une crête dorsale épineuse (plus marquée chez le mâle). À noter également la présence sur le sommet du crâne d’un organe circulaire appelé « œil pinéal », qui joue un rôle dans la thermorégulation et les biorythmes de l’animal.

Il existe deux sous-espèces d’Iguanes Verts (Iguana Iguana Iguana et Iguana Iguana Rhinolopha), originaires d’Amérique Centrale ou du nord du continent Sud-Américain.

La longévité de l’Iguane est en moyenne de 15 à 20 ans.

L’Alimentation

Les Iguanes sont des reptiles herbivores, donc strictement végétariens. Il faut éviter à tout prix de leur donner des protéines d’origine animale, même s’ils apprécient les aliments industriels pour chiens et chats. Ces aliments risquent grandement de nuire à leur santé !

Par ailleurs, dans la nature, les Iguanes se nourrissent de feuilles et de fleurs qu’ils trouvent dans les arbres de leur biotope ; les diverses parties d’une même plante ont des teneurs en calcium et en phosphore parfois très différentes, d’où l’intérêt de diversifier les apports afin de respecter le rapport phosphocalcique optimal (qui est compris entre 1 et 2, ce qui signifie que la ration des Iguanes doit contenir en moyenne deux fois plus de calcium que de phosphore).

On nourrira un jeune (jusque 18 mois) deux fois par jour, puis une fois par jour jusque 3 ans, tandis que les adultes ne seront nourris que tous les deux jours environ.

Quelques chiffres :

Besoins en protéines : 15 % min (adultes) / 25 à 28 % (jeunes)

Besoins en lipides : < 10 %

Besoins en fibres : 10 % min

Supplémentation vitaminique et minérale 2 à 3 fois/semaine, avec rapport Ca/P = 1,5 à 2

La Reproduction

L’Iguane est ovipare. La maturité sexuelle est en rapport avec la taille de l’animal ; ainsi, chez la femelle, elle est atteinte lorsque l’animal mesure 30 à 35 cm, c’est-à-dire vers l’âge de 2 à 3 ans.

Deux mois après l’accouplement (qui a souvent lieu en décembre), la femelle creuse un trou dans un sol sablonneux et y pond de 20 à 70 œufs (moyenne : 40) blancs sphériques, d’environ 4 cm de diamètre.

Remarque :

Il arrive parfois, notamment chez les femelles de moins de 3 ans, qu’il y ait rétention des œufs, ce qui nécessitera l’intervention du vétérinaire ; après une césarienne, l’Iguane devient en général stérile.

L’incubation dure 60 à 90 jours, à environ 30 °C. Si aucune variation de température de plus de 1 à 2 °C ne vient interrompre le processus de développement, les œufs éclosent vers avril/mai (qui est la saison des pluies tropicales).

La Croissance et la Mue

La mue est un phénomène cyclique et continu tout au long de la vie des reptiles et est particulièrement marquée chez les squamates. L’intervalle entre deux mues successives est dépendant de l’âge et de la taille de l’iguane, de la fréquence de ses repas, de l’état de sa peau et des conditions environnementales (température, hygrométrie).

La mue concerne chaque fois l’ensemble du corps et est plus fréquente sur les jeunes animaux (toutes les 3 à 4 semaines) que chez les adultes (toutes les 6 à 8 semaines). En moyenne une mue dure 7 à 10 jours, et certains iguanes peuvent se montrer plus agressifs pendant cette période.

Dans certaines circonstances, cette phase physiologique de renouvellement épidermique peut présenter des anomalies. Les troubles de la mue sont souvent révélateurs d’un mauvais état général ou de conditions de maintenance inadaptées. En cas de problème, il est conseillé de consulter un vétérinaire, qui vérifiera d’abord les paramètres environnementaux, puis examinera d’autres causes potentielles de mue pathologique. En effet, plusieurs mauvaises mues successives peuvent entraîner des problèmes de nécrose ou d’infections bactériennes ou mycosiques.

En pratique :

La mue est une période délicate pour l’Iguane, et il convient d’abord de s’assurer que les conditions environnementales idéales sont présentes : température, hygrométrie notamment. Des bains d’eau tiède à 30/32 °C permettant l’immersion complète de l’animal sont fortement conseillés à ce stade.

Dans une prochaine fiche, nous aborderons l’aménagement du terrarium, le choix de l’animal, ainsi que l’alimentation en captivité, pour que l’adoption et la cohabitation se passent au mieux pour l’animal et le maître.

Rédigé par : Isabelle Mennecier – Docteur Vétérinaire

01/08/2016

Clinique de Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

4bis avenue Lasbordes, 64420 Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 59 04 60 31

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous

Clinique de Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

1030 rue du Gleysia, 64530 Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 62 31 55 34

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous