Une poule dans mon jardin ?

L’élevage de poules en milieu urbain ou semi-urbain est une des dernières tendances du moment. Certaines villes incitent même leurs habitants à se lancer dans l’aventure, insistant sur l’intérêt écologique des gallinacés pour le recyclage des déchets. Acheter des poules et les installer dans son jardin est un geste qui engage, et qui ne doit pas être juste une concession à un phénomène de mode !

Passons en revue les avantages et inconvénients de ces volatiles, et voyons les points essentiels à ne pas négliger si l’on décide de franchir le pas.

Des poules, pour quoi faire ?

Des avantages d’avoir des poules dans son jardin

– Les poules fournissent des œufs frais, naturels et gratuits (en moyenne, 150 à 300 œufs par poule et par an selon la race choisie)

– Elles mettent de la vie dans un jardin, et ravissent souvent les enfants, que l’on peut ainsi responsabiliser en leur donnant l’occasion de s’en occuper, de les nourrir, de ramasser les œufs

– Elles sont « écologiques » : ce sont des omnivores qui mangent les épluchures de légumes, les salades, les fromages, les pâtes, les déchets du potager (fanes de carottes…). Elles dévorent jusqu’à 150 kg de déchets organiques par an. Par ailleurs, leurs fientes sont très riches, et peuvent être utilisées comme engrais pour les plantes : une poule en produit environ 100 kg par an. Une fois séchées et mélangées à la terre du potager ou du jardin d’ornement, les fientes de poules constituent un excellent apport en azote pour les plantes.

– Elles aident à désherber le jardin (elles mangent la mousse de la pelouse et nettoient le sol), et raffolent de limaces, escargots et insectes nuisibles.

Quelques inconvénients…

– La nature d’une poule est de gratter la terre ; elle a donc besoin d’un espace suffisamment grand pour vivre, afin que la pelouse ne se retrouve pas transformée en terrain vague nu et boueux.

– Pour cette raison également, il est indispensable de ne pas laisser vagabonder les poules dans le potager ou le jardin d’ornement.

– Enfin, certains prédateurs (chats, renards, fouines) apprécient les gallinacés, y compris en ville, et il est recommandé d’enfermer les poules pour la nuit dans un endroit sécurisé.

Combien de poules ? Leurs besoins

Combien ?

Les poules sont très sociales : une seule poule risque de s’ennuyer et de vite dépérir. Deux poules sont suffisantes pour fournir en œufs une famille de 4 personnes. Le facteur limitant sera donc l’espace dont on dispose : plus il y aura de poules, plus il risque d’y avoir de dégâts au sol, sur les plantes, et l’odeur peut aussi vite devenir importune.

Une poule pond sans le coq, mais ne peut avoir de poussins. Cependant, le coq est à éviter si l’on ne souhaite pas se faire réveiller aux aurores ! De plus, on compte en moyenne un coq pour 7 à 8 poules ; en dessous de ce nombre, elles risquent d’être épuisées par les ardeurs du mâle.

Les besoins d’une poule

Avant de se lancer dans l’élevage, mieux vaut se renseigner sur le mode de vie et les besoins des poules.

Notamment, ce sont des animaux qui ont besoin de gambader ; un espace minimal de 10 m2 par poule est indispensable.

Elles ont aussi besoin d’un espace sécurisé où elles seront protégées du vent, du froid, de l’humidité, et des prédateurs. Il existe dans les animaleries de beaux poulaillers fonctionnels, mais il est aussi possible d’en fabriquer un soi-même si on a l’âme d’un bricoleur. Le poulailler doit contenir au moins un perchoir (pour que les poules puissent y dormir), un abreuvoir, une mangeoire, des nids et un ou des pondoirs. Il faudra prévoir de l’éloigner un peu de l’habitation, pour éviter les odeurs et le bruit.

Mais avant d’installer un poulailler et d’acheter les poules, ne pas oublier de se renseigner auprès de la mairie/ de la copropriété pour voir quelles sont les contraintes et autorisations en matière de réglementation locale ! Une déclaration est obligatoire si le poulailler a plus de 5 m2 d’emprise au sol.

Côté nourriture et boisson, les poules ont des besoins particuliers qu’il est nécessaire de respecter si on veut les maintenir en bonne santé (voir fiche alimentation des poules).

Un abreuvoir avec de l’eau fraîche à volonté est un minimum, sachant qu’une poule boit beaucoup : jusqu’à 1 litre par jour ! L’eau sera renouvelée quotidiennement.

Quelles poules choisir ? Pondeuses ou ornement ?

Les pondeuses

Elles commencent à pondre à partir de la 20e semaine (environ 5 mois). Au printemps et jusqu’au début de l’été, 3 poules donneront en moyenne 2 œufs par jour, mais la ponte diminuera nettement en automne et en hiver. Après l’âge de 3 ans, les performances de ponte diminuent sensiblement, et à partir de 8 ans, une poule ne pond plus du tout. Pour maintenir une quantité d’œufs constante, il faudra donc renouveler le cheptel tous les 3 ans. Une poule vit environ une dizaine d’année (parfois jusque 15 ans). Les poules de plus de 3 ans peuvent être gardées, ou mangées (si cela ne pose pas de problème aux membres de la famille !).

Quelle race ?

Afin de préserver les races et le patrimoine, le mieux est d’opter pour des poules traditionnelles et anciennes, si possibles de races régionales ou locales. Leurs œufs sont beaux et leur chair de très bonne qualité. Certaines races sont plus robustes, d’autres meilleures pondeuses l’hiver (poule d’Alsace, Gâtinaise, Géline de Touraine). D’autres ont bon caractère et sont attachantes : poule rousse… N’hésitez pas à vous renseigner auprès des éleveurs, sur les marchés…

Les poules d’ornement

À choisir si l’on ne souhaite pas d’œufs. Ce sont des races caractéristiques par leur plumage et leur apparence générale parfois originale. Elles sont souvent plus petites, et faciles d’entretien. Les caractères sont aussi plus marqués, avec des races plus agressives, d’autres plus affectueuses.

Dans un petit jardin, des poules d’ornement s’adapteront rapidement, et gratteront aussi un peu moins la terre. Mais attention, elles volent plus facilement que les pondeuses !

Rédigé par : Isabelle Mennecier – Docteur Vétérinaire

18/12/2017

Clinique de Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

4bis avenue Lasbordes, 64420 Soumoulou

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 59 04 60 31

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous

Clinique de Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

1030 rue du Gleysia, 64530 Ger

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|

05 62 31 55 34

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|}

Lu-Ve : 9h-12h // 14h-19h
Sa : 9h-12h // 14h-17h

~|elegant-themes~|elegant-themes-icon~|U

Consultations sur rendez-vous